Refus de détachement - Le Sgen écrit au MENESR - Sgen-CFDT de l'étranger

Refus de détachement - Le Sgen écrit au MENESR

mardi 9 mai 2017

Le Sgen-CFDT de l’étranger a adressé à la directrice générale des ressources humaines du ministère de l’Éducation nationale un courrier lui demandant de ne pas rester passive face aux refus des DASEN et des recteurs d’accorder des détachements aux enseignants titulaires recrutés par l’AEFE et les établissements homologués pour enseigner à l’étranger.

PDF - 93.2 ko
Lettre à la DGRH du MEN sur les refus de détachement - 6 mai 2017

Paris, le 6 mai 2017

Madame la directrice générale,

Le combat syndical mené en début d’année a permis aux collègues exerçant à l’étranger et en renouvellement de détachement d’obtenir une réponse favorable à leur demande.

Cependant, la question des refus de détachement reste entière et le bilan s’alourdit jour après jour : nombreux sont les collègues dont le projet professionnel de mobilité à l’étranger ne peut aboutir parce que leur administration s’y oppose.

DES REFUS DE DÉTACHEMENT QUI AFFECTENT LES RÉSEAUX DE L’ÉTRANGER

Cette situation affecte le fonctionnement des différents réseaux de l’étranger pour lesquels la contribution du MENESR, par l’apport indispensable de personnels formés, était un acquis. Le Sgen-CFDT de l’étranger demande instamment que le ministère revoie sa copie  : l’enseignement français à l’étranger doit être considéré pour ce qu’il est, une mission de service public, et par conséquent bénéficier des moyens matériels et humains nécessaires.

DES REFUS DE DÉTACHEMENT QUI AFFECTENT LES AGENTS

Cette situation affecte la trajectoire professionnelle des agents mais aussi leur situation familiale quand les refus de détachement touchent des lauréats de concours ex-recrutés locaux du réseau AEFE ou bien des titulaires non-résidents placés en disponibilité.

Le Sgen-CFDT de l’étranger demande que le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche mette immédiatement fin aux blocages qu’il crée pour permettre :

  • la mobilité des agents nouvellement recrutés eu égard à la qualité de leur dossier ;
  • la mobilité de poste à poste à l’étranger ;
  • la résidentialisation à l’AEFE dès la titularisation des agents lauréats de concours ex-recrutés locaux ;
  • la résidentialisation à l’AEFE des agents vivant à l’étranger et placés en disponibilité.

Le Sgen-CFDT de l’étranger dénonce avec fermeté une situation intolérable pour le dispositif des établissements d’enseignement français à l’étranger homologués, qu’il s’agit de préserver, et pour les agents qui le font vivre.

Sur ce dernier point, le Sgen-CFDT demande, dans l’attente d’un réexamen de fond du cadre des détachements des personnels fonctionnaires du MENESR auprès de ces établissements qu’il appelle de ses vœux, que soit mis fin sans délai à la politique désastreuse de refus de détachement. Il invite dans l’immédiat le ministère à donner instruction aux recteurs et aux directeurs académiques de réexaminer avec bienveillance les demandes ayant reçu une fin de non-recevoir.

Nous vous prions de recevoir, madame la directrice générale, l’assurance de nos respectueuses salutations.

Pour le Sgen-CFDT de l’étranger

Alain Schneider,
secrétaire général


Commentaires